Copyright @ CEPsychologie. All rights reserved.

La neurologie au secours de l’humanisme. Ce que le cerveau a dans

la tête. Perception, apparences et personnalité.

Extrait du chapitre écrit par Patrick Lynes.


Les découvertes en neurologie viennent confirmer plusieurs aspects significatifs qui fondent l’approche humaniste. Elles soulignent l’importance des affects, des émotions, voire de la créativité et de la symbolisation dans les processus d’apprentissage et de reconfiguration cognitive. De ce fait, elles reconnaissent la part d’autodétermination des êtres, celle-là même qu’un scientisme primaire aspirait à escamoter par commodité procédurale. Enfin, de par la complexité interactive des phénomènes que les recherches en neurologie mettent au jour, il devient évident que l’on doit prendre garde de céder à la facilité de confondre le cerveau et l’esprit, soit l’outil et ses manifestations : le cerveau est à l’esprit ce que le pinceau est à la toile.













































































LYNES, Patrick. La neurologie au secours de l’humanisme : Ce que le cerveau a dans la tête.

Perception, apparences et personnalité; sous la direction de MONZÉE, Joel. Montréal : Liber, 2011. p.22-40.