Copyright @ CEPsychologie. All rights reserved.

Le besoin de l’impossible                                                          

(Extrait de l’ouvragedu Dr Patrick Lynes,Le Besoin de l’impossible).


Après avoir traversé l’épreuve l’homme se rend à l’évidence : il réalise à la fois son incapacité d’atteindre l’impossible et son incapacité d’y renoncer. Pour surmonter ce dilemme, il ne lui reste plus qu’à reconnaitre son besoin d’y tendre. On relate que les individus qui reconnaissent ce besoin de tendre vers l’impossible semblent pouvoir concilier d’une manière non destructive à la fois le besoin du réalisme et le besoin de dépassement qui les interpellent. La raison seule ne permet pas de tendre vers ce but qui défit toute logique bien que cet appel fasse intimement partie de l’expérience humaine. Sur cette route, l’homme doit aussi ouvrir son cœur. Il est le seul être qui peut avoir conscience de lui-même et, de ce fait, le seul qui peut choisir librement de renoncer à soi, de se donner à autre que lui-même. Dans des moments privilégiés, seul l’amour lui permet de rapprocher ce qu’il est dans la réalité et ce qu’il ne lui sera jamais possible d’être.
LYNES, Patrick. Le besoin de l’impossible. Montréal : Liber, 2007. Chapitre 8, Le besoin de l’impossible, p. 170.